Un peu d’histoire


  • Celtes et Romains
    Les deux peuplades laissent des traces à Grevenmacher.
  • 1052
    Suite à un contrat d’échange, le comte Waléran d’Arlon et sa femme Adélaïde ont l’usufruit de Grevenmacher.
  • 1153
    Le comte Henri IV réussit à intégrer définitivement Grevenmacher dans le comté de Luxembourg.
  • 1252
    Le comte Henri V («Henri le Blondel») remet la charte de franchise à Grevenmacher.
  • 1345
    Jean de Luxembourg («Jean l’Aveugle») donne en gage Grevenmacher à son oncle, Baudouin de Luxembourg, prince électeur et archevêque de Trèves.
  • 1357
    Le duc Wenceslas 1er accorde le droit de foire à Grevenmacher et autorise également à la localité l’utilisation d’un sceau.
  • 1388
    Pour la première fois Grevenmacher figure parmi les villes, qui siègent avec droit de vote à la diète du duché.
  • 1418
    Le gentilhomme Pierre d’Osbourg lègue tous ses biens à la ville de Grevenmacher. L’hospice civil tire son origine de cette légation.
  • 1552
    Les troupes du margrave Albrecht de Brandenbourg envahissent Grevenmacher et pillent la localité.
  • 1688
    Sur ordre de Louis XIV, le mur d’enceinte de Grevenmacher est démantelé sous le général Boufflers.
  • 1769
    Le nom de la ville s’écrit pour la première fois suivant l’orthographe d’aujourd’hui, à savoir Grevenmacher.
  • 1782
    La «nouvelle» église décanale Saint-Laurent est annexée à l’ancien beffroi.
  • 1804
    L’empereur Napoléon 1er est en visite à Grevenmacher. A cette époque, le Duché de Luxembourg fait partie du Département des Forêts.
  • 1822
    Le «grand incendie» ravage 147 maisons, 80 étables et 39 granges.
  • 1839
    Grevenmacher devient chef-lieu de district et de canton. La métropole de la Moselle reste chef-lieu de district jusqu’en 2015.
  • 1880/81
    Le premier pont transfrontalier officiel entre Grevenmacher et Wellen est construit. Il sera ouvert à la circulation en 1882.
  • 1891
    La ligne de chemin de fer entre Wasserbillig et Grevenmacher est ouverte.
  • Après 1918
    L’essor économique de la localité commence, et la base pour la viticulture moderne est lancée.
  • 1945
    La Seconde Guerre mondiale laisse de profondes traces à Grevenmacher. Le pont sur la Moselle est également détruit.

  • Depuis 1950
    La métropole de la Moselle se trouve en essor continu. Il fait bon vivre dans la petite ville moderne en plein développement.
  • 1955
    Le pont d’après-guerre entre Grevenmacher et Wellen est remis à sa destination.
  • 1964
    Le canal de la Moselle –avec un barrage-écluse Grevenmacher-Wellen – est inauguré, et la Moselle devient ainsi une importante route navigable internationale.
  • 2013
    Le pont moderne servant de jonction entre Grevenmacher et Wellen est ouvert.
X